vendredi 10 octobre 2014

"Les personnes sont des vagues[...]. Il y a celles qu'on voit frémir à l'horizon, celles qui nous touchent puis se rétractent, celles qui nous font couler... et celles qui nous portent."


Les Stagiaires - Samantha Bailly

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent tous d’horizons différents. Leur seul point commun : ils rêvent de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative.
Une réalité s’impose rapidement : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est devenu une étape obligatoire pour ces jeunes qui sont à la croisée des chemins dans leurs vies professionnelles et affectives.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne.
Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro...
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent.
Pourtant, une question demeure en fond sonore : qui restera ?

Quand la "génération Y" entre en collision avec le monde du travail : un récit marquant dans lequel beaucoup de jeunes adultes se reconnaîtront.

De tous les livres de Samantha Bailly que j'ai lu je pense que celui-ci est mon préféré. J'ai trouvé une maturité dans son écriture que je ne me souviens pas avoir ressenti dans ces autres livres. Elle parle de quelque chose qu'elle connait, elle parle avec son cœur et ça se sent. 
J'ai beaucoup aimé les paroles de chansons introduisant chaque chapitre. Le fait qu'on les retrouve parfois dans le récit (un morceau passant en boîte, un extrait chanté par les personnages,...) était très original.
L'idée d'insérer les textos ou les messages "chat" au milieu du récit ajoutait une touche geek et fraîche qui m'a plu.
Il y a deux narrateurs dans le récit : Ophélie et Arthur. On alterne entre leurs deux points de vue. Au départ j'ai vraiment aimé le côté cynique d'Arthur. Finalement, c'est un personnage un peu trop cliché et il m'a lassé. Mais il sert bien la caricature de la jeunesse bobo/bourge parisienne. Au départ j'ai eu un peu de mal avec Ophélie. Sa rupture avec Quentin me rappelle trop ce qu'a vécu un couple que je connais et ça m'a un peu mise mal à l'aise. C'est bête mais j'ai pas pu m'empêcher. Ensuite on en parle plus trop et ça m'a permis de me concentrer sur son personnage. J'ai adoré son évolution. La façon dont elle mûrit tout au long de l'histoire et la justesse de ses réflexions sur les relations humaines et la vie en général. 
Cela faisait longtemps qu'un livre ne m'avait pas empêché de dormir. Une fois ouvert je ne pouvais plus le refermer. 
La galerie de personnages est très éclectique et chacun de nous peut s'y retrouver quelque part.
Encore une fois Samantha nous sert un livre dont on ressort changé et grandi.


Logo Livraddict







3 commentaires:

  1. J'avais beaucoup aimé aussi ! Une excellente chronique ! :D

    RépondreSupprimer
  2. C,est vrai qu'il y a quelque chose de différent d'avec les autres :-) J'ai adoré ce roman !!!

    RépondreSupprimer